Devoir passer en force cette loi du Travail dont le contenu s’est quand même amoindri à cause des manifestations témoigne de la difficulté de réformer en France avec le système actuel ! Il manque une étape importante dans formation d’un projet de loi de cette ampleur, c’est la consultation du peuple, des 43 millions d’électeurs ! Il s’agit de les sensibiliser et de les responsabiliser par leur vote…

Consulter les électeurs dès la présentation de cette réforme aurait permis de prendre la température et d’éventuellement corriger le tir (selon le ressenti des Français), une dernière consultation aurait permis de dégager une majorité de Français qui permettrait au gouvernement de ne pas tenir compte des manifestations qui souvent représentent souvent une minorité !

Le projet ainsi validé par consultation des électeurs ne serait pas dénaturé par l’impact des manifestations et aurait plus de chance d’être voté sans difficulté à l’Assemblée Nationale !

Ce genre de consultation peut être assimilé à un référendum « light », c’est le principal outil d’une démocratie plutôt « consultative », la technologie du vote de masse par internet est suffisamment mûre pour envisager ce genre de consultation rechargeable et largement moins chère que le système de référendum classique !